Ceci est mon corps, point besoin d’être “piristuelle” pour ressentir cela

Une pomme dans la main.
Je regarde la pomme, je regarde la main.
Et c’est comme si en cet instant présent le UN m’apparaissait clairement.
Comment ne pas être épatée par le fait que pomme et main ne feront bientôt qu’UN.
Ce corps est vraiment une merveille d’ingéniosité.
Bientôt je croquerai cette pomme, et par une transformation alchimique étonnante, elle deviendra partie prenante de ce que j’appelle « mon corps ».
Avec un peu de chance je pourrais même peut-être la voir par transparence à travers ma main…
Comment ne pas se sentir relié ?
Comment ne pas ressentir au plus profond de mes cellules que je suis partie intégrante de ce grand écosystème que j’appelle la Terre?
Et point besoin d’être « piristuelle » pour ressentir cela.
Mais je ne juge rien.
Même pas cette petite crise « piristuelle » du moment.
J’ai juste le sentiment aujourd’hui que la vie est bien plus simple que tout ce que j’avais pu imaginer.
Alors pas à pas je laisse fondre mes résistantes, mes croyances au coeur de l’infinie douceur que JE SUIS.
Par amour pour moi-même je m’accueille dans mon entièreté et me prend là où JE SUIS.
Le temps est venu d’être douce avec moi-même…et aussi de s’amuser !
J’ai cessé de vouloir des réponses, aujourd’hui je pose des questions.
Comme la rose qui éclot chaque année au printemps, je prépare mes bourgeons dans la plus grande délicatesse pour révéler un jour au monde ma couleur de l’instant.
Puis la rose fanera et je me remettrai doucement à l’ouvrage.
Ceci pour préparer le prochain bourgeon comme une renaissance infinie à ce que JE SUIS.
Point de ligne d’arrivée, point besoin d’être pressée, je prends le temps de ramasser les pâquerettes sur le chemin et de les observer.
Je me demande souvent pourquoi tout ce chemin, pourquoi toutes ces pratiques.
Et puis la réponse vient : Pour être heureuse tout simplement.
Et la question arrive : Ai-je trouver la réponse ?
Et c’est reparti pour un cycle…

Audrey Lutz

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.